Bienvenue

Sur notre site Internet, vous trouverez des informations pratiques sur notre cabinet et notre équipe, ainsi que des fiches techniques sur de nombreux sujets.

N'hésitez-pas à nous contacter!

VEUILLEZ NOTER QUE NOUS NE FIXONS PAS DE RDV PAR EMAIL, MAIS UNIQUEMENT PAR TELEPHONE. SI NOUS SOMMES EN INTERVENTION, VOUS POUVEZ NOUS LAISSER UN MESSAGE.

MERCI



SELARL Cabinet Dentaire
du Dr Laurent HEIM

Dr. Laurent HEIM, Diplomé de la faculté de Chirurgie Dentaire de Strasbourg en 1981 - Ancien attaché à l'enseignement auprès de la faculté de Chirurgie-Dentaire de Strasbourg

Dr. Roxanne ROUAULT, Diplomée de la faculté de Chirurgie-Dentaire de Strasbourg en 2007

12 rue du 22 novembre
2éme étage avec ascenceur - acces handicapés
67000 STRASBOURG
Tél. : 03.88.32.03.23

Recherche

par mot-clés

Charte déontologique
Pas de perte de dent à chaque enfant !
"Chaque enfant ne coûte pas une dent à sa mère", à la condition de se faire soigner avant et pendant la grossesse.

Certaines femmes enceintes imaginent que se faire soigner les dents pendant la grossesse est dangereux. Il n'y a aucun risque et de plus l'assurance maladie prend en charge les soins dentaires à 100% pendant cette période.

Consultez votre chirurgien-dentiste avant, pendant et après votre grossesse. Il vous conseillera également sur l’utilisation du fluor.


Le dépistage orthodontique
Un dépistage précoce est très important. Il n’existe pas d’âge standard pour débuter un traitement.

Le praticien de l’art dentaire déterminera pour chaque situation, le moment le plus propice pour débuter le traitement en fonction de multiples paramètres. Ces paramètres sont liés à la génétique (croissance osseuse), à l’environnement (succion d’un doigt, respiration par la bouche, interposition de la langue pendant la déglutition,…), au stade d’évolution de la denture (pas toujours en relation avec l’âge civil), à l’intensité ou à la gravité de la ou des déformations, et à l’association des différentes déformations (très fréquentes en orthodontie car une déformation primaire induit des déformations secondaires). La maturité de l’enfant et sa capacité à coopérer, devra aussi être prise en compte.

Quelquefois, un traitement en deux étapes, séparées par une période de surveillance, sera indiqué ; pour empêcher une aggravation chez un très jeune enfant, puis pour achever le traitement après l’évolution de toutes les dents permanentes.